– Villes vertes.

Angers, Nantes et Strasbourg sont les trois villes les plus vertes de France, selon la dernière édition du palmarès annuel de l’Union nationale des entreprises du paysage. D’une manière générale, l’Unep considère malgré tout que « l’’investissement en matière d’espaces verts reste faible au regard des attentes des Français ». En moyenne, les communes consacrent 1,3 % de leur budget total à la création de nouveaux espaces verts et dépensent environ 46,50 € par an et par habitant pour la végétalisation urbaine.

– Still loving us.

Malgré le Brexit, l’attrait des Britanniques pour l’immobilier français ne faiblit pas. Selon le site Greenacres.com, spécialisé en achat international, 35 % des recherches effectuées dans l’Hexagone le sont par des sujets de sa gracieuse majesté. Leurs cinq régions préférées sont l’Aquitaine (16,16 % des recherches, pour un prix moyen de 300 676 €), le Languedoc-Roussillon (14,27 %, 336 238 €), Midi-Pyrénées (12,78 %, 271 653 €), PACA (10,83 %, 1 033 308 €) et le Poitou-Charentes (8,12 %, 246 917 €).

– Cession record.

L’acte de cession du site de l’ancienne gare de fret de Lille Saint-Sauveur a été signé mi-mars. Il s’agit de la plus grande opération de mobilisation du foncier public signée depuis la mise en place de la loi en faveur du logement du 18 janvier 2013. La ville et la Métropole européenne de Lille héritent ainsi d’une friche SNCF de 23 hectares en plein centre-ville, où sera édifié un nouveau quartier avec 2.500 logements dont un tiers de logements sociaux. Selon le ministère du Logement, 105 accords de cession ont été enregistrés en 2016, pour un potentiel de 12.000 logements, essentiellement en zones tendues.

tree-1817469_640

 

Source de l’image