Révolution numérique

Quel impact la révolution numérique peut-elle avoir à court et moyen terme sur le marché du logement ? C’est le thème d’un rapport remis au gouvernement en fin d’année dernière.
Selon l’étude, ces évolutions profitent aussi bien aux acheteurs qu’aux vendeurs. En outre, à la différence d’autres activités, elles n’ont pas marginalisé les professionnels du secteur. La part des ventes réalisées par l’intermédiaire d’agents immobiliers n’a pas diminué. Leur rôle dans les transactions locatives de courte durée semble toutefois avoir été touché avec le développement des plateformes de l’économie collaborative. Pour les administrateurs de biens, la révolution numérique s’est plutôt traduite par une extension de leurs offres à des clientèles qu’ils ne pouvaient jusque-là pas servir par des moyens traditionnels.

Quelques propositions de guide à la réflexion pour traiter la révolution numérique

Le rapport liste par ailleurs une dizaine de propositions qui doivent guider la réflexion des pouvoirs publics, parmi lesquelles :
– Lever l’insécurité juridique liée à la dématérialisation des documents et des correspondances.
– Permettre aux syndics de diversifier leurs offres pour s’adapter aux besoins spécifiques des divers types de copropriétés.
– Créer au sein de la future commission de contrôle, qui doit être instituée au sein du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, un outil d’analyse permettant de rapprocher l’occurrence des contentieux du type d’exercice professionnel (agences familiales, franchises, réseaux de mandataires, agences en ligne, etc.).
– Garantir un égal accès de tous aux données de prix et de loyers dont la puissance publique rend la communication obligatoire (données de prix transmises par les notaires et données de loyers transmises par les administrateurs de biens, dans certaines localisations).
– Inciter les professionnels à mettre en place un instrument de suivi des délais de commercialisation, différenciés géographiquement et par type de biens.
– Conduire une étude comparative sur le fonctionnement du marché immobilier dans les principaux pays comparables à la France.

numérique

source