• Escroquerie à l’Ademe. Quelques semaines après le médiateur national de l’énergie, c’est l’Ademe qui alerte le grand public sur des pratiques abusives de démarchage téléphonique : des escrocs se font passer pour les représentants de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie pour inciter leurs interlocuteurs à effectuer des travaux d’amélioration des performances énergétiques. Sur son site Internet, l’Ademe rappelle donc qu’elle ne contacte jamais les particuliers pour leur proposer des services commerciaux.

• Logement étudiant. Selon les chiffres du gouvernement, 13 121 nouveaux logements sociaux étudiants doivent être livrés d’ici la fin de l’année, conformément à l’objectif fixé dans le « plan 40 000 ». Le nombre de places créées entre 2013 et 2017 atteindrait en effet 40 265, dont près de 20 000 en Ile-de-France. La gestion de près de la moitié (48 %) de ces logements a été confiée aux Crous.

• Autoconsommation. Le Parlement a adopté un projet de loi qui doit permettre aux particuliers de consommer tout ou partie de la production électrique de leurs installations domestiques, en particulier de leurs panneaux solaires. Jusqu’à présent, la quasi-totalité de cette production était revendue à EDF qui la réinjectait sur le réseau. Mais la rémunération du kWh ne cesse de chuter : elle est passée de 57 à 23,54 centimes depuis 2011. L’autoconsommation se révèlera d’autant plus intéressante pour les usagers que, à l’inverse, les tarifs de l’électricité sont appelés à augmenter fortement dans les prochaines années et que, simultanément, le coût des modules photovoltaïques a chuté de 90 % entre 2009 et 2016. Il doit encore baisser d’un tiers d’ici 2025, selon les prévisions de l’Ademe.

Actualité

Source