Mieux qu’une bague !

La promesse de vente semble prendre plus d’importance que le contrat de mariage ! Selon un sondage qui vient de paraître, acheter un bien immobilier à deux est en effet plus important que se marier pour 7 Français sur 10. Une précédente enquête avait déjà donné des résultats similaires : on y apprenait que pour 36 % des Français l’achat d’un bien immobilier est plus engageant que la signature d’un contrat à durée déterminée (35 %) ou que le mariage ou le Pacs (29 %).

1000 immeubles.

La ville de Paris a adopté son plan « 1000 immeubles », qui doit permettre d’aider à la rénovation énergétique d’un millier d’immeubles d’habitat privé. « Aujourd’hui, 50 000 ménages parisiens s’endettent pour payer leurs factures d’énergie, au point souvent de décider de ne pas se chauffer à la hauteur de leurs besoins », explique la Mairie dans un communiqué. La municipalité se fixe un objectif de 300 immeubles rénovés d’ici à 2020. L’opération, qui doit débuter l’an prochain, est programmée en quatre phases : plan de communication, appel à candidature, sélection des immeubles et valorisation de projets exemplaires.

 

Passage à l’acte.

Selon la dernière enquête de l’Observatoire du moral immobilier réalisée par TNS Sofres, le marché compte 2 millions de vendeurs potentiels pour 2,5 millions d’acquéreurs avec un projet sous un an. Selon l’Observatoire, les acheteurs sont donc moins nombreux qu’il y a un an (3 millions en avril 2014), mais plus optimistes et déterminés. 80 % des candidats à l’achat, soit 2 millions d’acheteurs, estiment en effet que c’est le bon moment pour devenir propriétaires. Ils n’étaient que 61% l’an dernier. Pour les futurs acquéreurs, le premier obstacle à la concrétisation

de leur projet réside désormais dans l’absence de biens correspondant à leurs attentes. Ainsi, ils sont 71% qui pensent ne pas réaliser leur projet à court terme faute de biens répondant à leurs critères alors que 61% se sentent ralentis par les prix élevés du marché.

Photo