La relance du marché de l’immobilier se poursuivra encore en 2017. L’Etat français vient d’annoncer dans le projet de loi des Finances la prorogation des allègements fiscaux jusqu’au 31 décembre 2017.

La Loi Pinel fait partie des dispositions concernées par les exonérations fiscales. Elle prévoit la réduction des impôts à condition que le logement soit loué pour une durée déterminée. L’allègement fiscal représente 12 % du montant de l’investissement pour un bail de 6 ans. Ce taux peut aller jusqu’à 21 % dans le cas où la durée de location est fixée à 12 ans.

La prorogation des allègements fiscaux touche aussi le «  Censi-Bouvard ». Mais par rapport à la situation actuelle, seules les résidences étudiantes et séniors (Ephad) pourront profiter d’un abattement fiscal de 11 % sur l’investissement. Les propriétaires des résidences tourisme, quant à eux, se contenteront de la réduction d’impôt sur les travaux de rénovation énergétique ou de ravalement des toitures. L’allègement fiscal est fixé à 20 % des travaux (budget maximum limité à 22.000 euros).

En 2017, l’Etat français accordera également la déduction des impôts sur le revenu (30 % du montant de la facture) aux propriétaires ou locataires qui projettent de réaliser des travaux de rénovation. L’Eco prêt à taux zéro fait également partie des mesures fiscales touchées par la prorogation des allègements fiscaux bien que la loi des Finances n’en parle pas.

prorogation des allègements fiscaux

prorogation des allègements fiscaux

Source  etPhoto