Les parlementaires viennent de voter un amendement en faveur des emprunteurs. En vertu du projet de loi Sapin II, les particuliers pourront changer chaque année d’assurance-emprunteur alors qu’actuellement, la mise en concurrence doit être effectuée au cours du 12 premiers mois suivant la signature du contrat.

L’amendement représente une aubaine pour les particuliers en termes de réduction du coût d’emprunt. A l’heure actuelle, l’assurance proposée par les banques vaut cher. Elle représente jusqu’à 50 % du coût total d’emprunt d’après un cabinet spécialisé. Avec la possibilité de choisir la compagnie d’assurance qui propose la meilleure offre, les emprunteurs pourront désormais faire des économies.

Mais les avantages dépendent du profil des emprunteurs. Un acquéreur de moins de 30 ans et non-fumeur par exemple, peut espérer bénéficier d’un taux de 0,10 % chez l’assureur pour un emprunt de 200 000 euros sur 20ans  contre 0,27 % à la banque. En somme, il fera 8 699euros d’économie sur le coût du crédit.

Pour le même prêt et sur la même durée, un acheteur de moins de 40 ans et fumeur aura 0,46% à la banque contre 0,35% chez un assureur. Ce qui lui fera gagner près de 11 068 euros sur le coût total de son prêt. L’entrée en vigueur de l’amendement doit encore attendre la validation du sénat.

economiser

Source  et photo