L’architecte responsable du concept « Paris Smart 2050 » lance le défi de transformer la tour Montparnasse en véritable « Central Park vertical ». Un projet vert qui prend en compte le manque de places à Paris mais aussi les conséquences des changements climatiques.

L’agence de l’écologie urbaine a fait appel au cabinet d’ingénieur Setec Bâtiment et à l’architecte Belge Vincent Callebaut pour concevoir un plan d’aménagement de Paris à l’horizon de 2050. Publiés sur JDD, les résultats de l’étude révèlent un projet vert qui prend en compte les changements de l’environnement urbain dans le futur, notamment les risques d’inondations et de canicules causés par les changements climatiques.

Dans son interview, Vincent Callebaut souligne qu’il a proposé des solutions pérennes pour résoudre les problèmes énergétiques. Ce projet vert prévoit la création de tours  végétalisés et à énergie positive. Des tours où les parisiens pourront se promener comme dans un parc public. Ces édifices cadreraient avec le plan climat 2050, un projet qui vise à réduire de 75 % les émissions de gaz à effet de serre.

Source et photo