Après 15 années d’existence, L’ADRESSE continue de s’imposer comme un réseau national, symbole de professionnalisme, d’efficacité et d’humanisme. Fort d’une histoire résolument tournée vers l’avenir, le Réseau a soufflé ses quinze bougies au Palm Beach Cannes, haut lieu de prestige réputé dans le monde entier.

Le Réseau y a célébré son modèle d’excellence construit patiemment, grâce notamment à ses méthodes, ses projets, sa vision à long terme … « En 15 ans et autant de succès, on a évidemment souvent cherché à imiter ce modèle coopératif, mais les copies n’égalent jamais l’original ! La Coopérative … tout le monde en parle beaucoup … Mais nous, on l’invente au quotidien aux côtés de nos Clients », a déclaré Brice CARDI pour clôturer cette journée !

Cet événement riche en émotions a permis de mettre à l’honneur les meilleures performances du Réseau. Bravo à :

L’ADRESSE I’Meaux à Meaux (77)
L’ADRESSE Label Immo à La Roche-sur-Yon (85)
L’ADRESSE CAPIMMO à Nancy (54) L’ADRESSE
SARL de L’Union à Drancy (93)
L’ADRESSE Les 3B à Angers (49) 

 

 

 

Le Réseau L’ADRESSE a également félicité les performances de Colette DOLLET de L’Agence L’ADRESSE aux Sables d’Olonne (L’AS des As du Réseau). Elle a mis en avant son sens aigu de la relation client et sa motivation sans faille pour accompagner ses clients tout au long de leur projet immobilier !

 

BRICE CARDI, PRÉSIDENT DU RÉSEAU L’ADRESSE

« Sur le podium »

Quel regard portez-vous sur les quinze ans qui viennent de s’écouler et sur le Réseau ?

Ce que je note en premier lieu, c’est son extrême professionna-lisme, lié notamment à ses origines et à sa filiation avec la FNAIM. Je suis aussi frappé par sa capacité à intégrer les évolu-tions des métiers de l’immobilier, qu’elles se situent sur le plan juridique ou sur celui des outils.

Quelle est à vos yeux la plus belle réussite du réseau, ce dont vous êtes le plus fier ?

Son esprit, son âme, et l’attachement que lui portent les coopé-rateurs, encore renforcé par la jeunesse du réseau. Beaucoup de ceux qui l’ont fondé y sont encore, et cultivent la fierté d’appar-tenir à la marque. L’implication humaine de chacun des adhé-rents qui composent la coopérative fait toute la différence avec les autres enseignes.

Qu’est-ce qui manque encore à L’ADRESSE ?

Des agences, qui nous permettraient de mieux couvrir le maillage au niveau national. Car pour le reste, nous avons tout : idées, outils, services… Je ne suis sans doute pas complètement objec-tif, mais je suis tout de même persuadé que nous disposons des meilleurs outils et des meilleurs services, tous réseaux confon-dus.

Comment imaginez-vous L’ADRESSE dans quinze ans ?

Parmi les trois premiers réseaux nationaux. C’est mon ambition et l’objectif que je me suis fixé. Si nous tenons le cap pris il y a maintenant 18 mois, nous ne pouvons finir que sur le podium.