Quelles sont les obligations précises en matière d’entretien de chaudière ?

Julien D., Béziers (34)

Le décret n° 2009-649 du 9 juin 2009 confirme l’obligation légale de réaliser une révision annuelle, quel que soit le type de chaudière. Cette même législation exige que cette intervention soit réalisée professionnel, qui pourra détecter les éventuels dysfonctionnements de votre appareil.

Le contrôle du technicien se déroule en plusieurs étapes et dure environ 1h30 : il nettoie la chaudière et ses principaux composants, puis procède au remplacement des éventuelles pièces usées. Après redémarrage du dispositif, il définit le taux de monoxyde de carbone et optimise les réglages. Cet entretien régulier vise en effet à éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, responsable d’une centaine de décès par an en France. A l’issue de cette visite, l’expert vous conseille sur les gestes utiles afin de bien entretenir votre chaudière.

Cette formalité incombe à l’occupant du logement, qu’il en soit propriétaire ou locataire. Si le locataire ne s’en acquitte pas, le bailleur peut en retenir le montant sur le dépôt de garantie. L’assureur peut également refuser d’indemniser en cas de sinistre.

Enfin, si la visite révèle un problème grave, le propriétaire du logement pourra bénéficier d’aides, notamment par l’intermédiaire du crédit d’impôt. Le technicien est alors habilité à lui remettre un document attestant de cette situation pour appuyer votre demande d’indemnisation.

heating-463904_1280

Photo credit