Visite ou home-staging virtuels, plateforme d’enchères en ligne, photos et vidéos 360°… Le numérique était au cœur du salon RENT (Real Estate & New Technologies), qui a réuni pendant deux jours, début novembre à la Grande Halle de la Villette, 3 500 acteurs de l’immobilier venus de toute l’Europe. Il constitue aussi l’un des principaux axes de la stratégie du Réseau.

« Le secteur de l’immobilier se doit d’évoluer au même rythme que les nouvelles technologies. Alors que les particuliers passent aujourd’hui beaucoup de temps sur Internet pour effectuer leurs recherches, le réseau l’ADRESSE ne cesse de se développer pour proposer des outils digitaux pointus et innovants, aussi bien pour favoriser la performance de nos sociétaires que pour simplifier la recherche des futurs acquéreurs et vendeurs : logiciels métier, plateforme d’e-learning, extranet, visites en ligne, nouveau site Internet et application mobile, service de géolocalisation… », se félicite Brice Cardi, le PDG du réseau l’ADRESSE.

Le Pack Visibilité

Depuis un an, en partenariat avec Altervoice, l’ADRESSE propose par exemple le service VEASYMO à ses clients et sociétaires. A l’aide d’une tablette ou d’un smartphone, il permet de réaliser des visites à distance par vidéo. Sans avoir besoin de se déplacer, les internautes peuvent aussi poser leurs questions sur le bien, en temps réel, à leur conseiller l’ADRESSE.

Et la qualité de la prestation est assurée : le « Pack Visibilité » garantit des photos prises par des professionnels, des vidéos à 360° pour mettre en valeur les espaces, du home staging réalisé par des architectes d’intérieur.

« Nous permettons au futur acquéreur de visualiser le logement tel qu’il pourra être une fois transformé. Côté vendeurs, nous assurons la valorisation des biens, sans qu’il soit besoin de réaliser les travaux et nous multiplions considérablement les consultations », explique ainsi Cyril Moussu, directeur général d’Archidéco, la société qui a mis au point le Home Staging Virtuel®. Côté agences, le service permet de générer un plus grand nombre d’exclusivités et contribue à optimiser la négociation du bien. « Le personnel des agences avec qui nous mettons en place le partenariat est formé à l’utilisation du service, aux niveaux
marketing, technique et communication ».

Des outils indispensables

Co-fondateur de Ouiflash, Thibaud Lemonnier mène pour sa part une équipe de 2000 photographes répartis sur toute la France et prêts à intervenir dans les meilleurs délais. « Cette proximité est un argument essentiel, car elle garantit des délais d’intervention très courts. Le volume de travail que nous assurons à nos professionnels – une centaine de séances par jour sur tout le territoire – nous permet également d’avoir une politique tarifaire qui ne soit pas rédhibitoire pour les agences. Enfin, nous sommes aussi très attentifs à la qualité des images : cadrage, lumière, positionnement dans les pièces, hauteur de point de vue, composition du cliché, mise en évidence des aspects valorisants… Cela dit, nous respectons toujours la réalité du bien, pour éviter l’effet décevant que provoquerait la visite d’un logement dont la photo aurait été trop retravaillée ».

Difficile, en tout cas, d’imaginer aujourd’hui la réalisation d’une transaction immobilière sans l’utilisation de ces nouveaux outils. « Nous aimons à le croire ! Ce qui est sûr, c’est que 80 % des acquéreurs passent désormais par Internet pour leur projet d’achat, et que l’impact de la première image est très fort », confirme Thibaud Lemonnier.
« Sauf cas particulier, cela me semble en effet difficilement envisageable, renchérit Cyril Moussu. D’autant que nous ne sommes pas là que pour vendre de l’image. En premier lieu, les visuels 3D sont utilisés comme leviers dans la négociation. Car une belle image sur un bien qui n’est pas au prix ne permettra jamais de faire vendre. Ces outils sont extrêmement efficaces, mais ce ne sont pas des baguettes magiques ! »

Une nouvelle conception

Mais Internet permet aussi d’aller beaucoup plus loin, en inspirant une nouvelle conception du métier et de la réalisation des transactions. Depuis peu, le Réseau propose ainsi une nouvelle façon de vendre son bien grâce à la plateforme d’enchères en ligne IMOXO. En démarrant d’une mise à prix attractive, elle permet de collecter en ligne les offres d’achat.
Reprise d’une exclusivité facilitée, nombre d’acquéreurs maximisé, amélioration des chances d’obtenir le meilleur prix dans un délai court et déterminé… les bénéfices sont multiples. « Ces évolutions marquent un tournant résolument digital dans la stratégie du Réseau », conclut Brice Cardi, PDG de l’ADRESSE. Plus que jamais, le 5ème réseau national donne le ton et ouvre de nouvelles perspectives de développement.

l’immobilier

Source photo