Depuis le début de l’année, les agences du réseau proposent un nouveau produit : la garantie revente. 

L’ADRESSE S’ENGAGE AINSI À PROTÉGER SES CLIENTS CONTRE UNE ÉVENTUELLE MOINS-VALUE EN CAS DE REVENTE ANTICIPÉE CONSÉCUTIVE À UN ALÉA DE LA VIE. EXPLICATIONS AVEC GUY SAVIGNAC, SOCIÉTAIRE DU RÉSEAU À ETAMPES ET ETRECHY, DANS L’ESSONNE. 

Qu’est-ce que cette « garantie revente » ?

Il s’agit d’un contrat d’assurance mis en place en partenariat avec Axelliance, qui rembourse à nos clients acquéreurs l’éventuelle perte financière subie si un aléa de la vie les contraint à revendre leur bien dans l’urgence. Cette garantie couvre les événements suivants : décès, invalidité totale, mutation, licenciement économique ou liquidation judiciaire, divorce ou rupture du Pacs, naissance multiple. Quelques cas particuliers doivent cependant être pris en considération. Par exemple, pour les militaires, qui changent souvent d’affectation, la mutation n’est pas couverte. Par ailleurs, toutes les garanties prennent effet après une carence de six mois, à l’exception de celle de la naissance multiple qui démarre en toute logique neuf mois après la souscription du contrat. 

Justement, en quoi consiste cette protection spécifique ? 

Si vous achetez un bien immobilier dans l’optique de fonder ou d’agrandir une famille, et qu’un an plus tard vous apprenez que vous allez avoir des triplés, cela change un peu la donne. La maison que vous venez d’acquérir devient très vite déjà trop petite. Je voudrais aussi ajouter que certaines des garanties, comme le décès ou l’invalidité, fonctionnent aussi pour les investisseurs qui achètent un bien pour le mettre en location et qui doivent le revendre pour faire face à un besoin financier urgent et important 

D’où est venue l’idée de ce service supplémentaire ? 

Oui. Les marchés ont enregistré des dérapages parfois assez importants sur les derniers mois voire trimestres. Même s’ils rêvent très majoritairement de devenir propriétaires, les gens s’interrogent sur l’opportunité d’acheter maintenant : le marché va-t-il continuer à baisser ou repartir à la hausse ? Ne vaut-il pas mieux rester locataire pour ne pas courir de risque ? A ces incertitudes liées à l’immobilier s’ajoutent souvent des craintes relatives à la situation économique, à l’absence de certitudes concernant l’évolution professionnelle. 

Et dans quelle situation nous retrouverons-nous si nous devons revendre dans cinq ou six ans un bien acheté aujourd’hui ? En outre, sur le terrain, nous sentons aussi qu’un certain nombre de clients, en particulier acheteurs, se pose également des questions sur l’utilité et l’opportunité de passer par une agence. Tout ce qui renforce le service apporté par les professionnels est donc important et bénéfique.