Le Réseau L’ADRESSE a décidé de permettre à ses sociétaires de gagner encore en compétence. Un lien avec la Chambre des Experts immobiliers FNAIM, elle organise une formation au métier d’expert en évaluation. Quel en sera le contenu ? Comment va-t-elle se dérouler ? Avec quels effets ? Réponses de Denis Pelouse, le président de la Chambre des Experts.

Quelles sont les spécificités du métier d’expert ?

Les métiers de l’immobilier se déclinent en de nombreuses spécialités. Au sein même de cette activité, le terme générique « d’expert immobilier » peut lui-même recouvrir deux réalités : « expert immobilier en bâtiment », relatif aux études des structures de bâtiments, et « expert en évaluation immobilière » relatif aux valorisations.  Au sens de notre organisation et de notre activité, l’expert en évaluation immobilière est un spécialiste dans l’art d’évaluer les divers droits dont les biens immobiliers sont les supports.

La différence entre un agent immobilier et un expert en évaluation immobilière réside donc dans le droit de fixer la valeur : un agent immobilier peut effectuer un simple avis de valeur, mais n’est pas assuré pour rédiger un rapport d’expertise, pièce opposable aux tiers. C’est une activité à part entière. Les rapports d’expertise engagent réellement le professionnel dans des domaines souvent sensibles, et l’amènent à intervenir sur des sujets aussi délicats que des successions, divorces, donations, fusions absorptions d’entreprises, IFI, indemnités d’éviction, etc.

Quel bagage cela demande-t-il ?

L’expert en évaluation immobilière doit au minimum

– soit avoir acquis les connaissances nécessaires par un enseignement supérieur spécifique, sanctionné par un diplôme de second cycle de l’enseignement supérieur, et justifier de trois années continues d’expérience professionnelle au minimum auprès d’un expert en évaluation immobilière ou au sein d’une société d’expertise en évaluation immobilière,

– soit être titulaire d’un diplôme d’enseignement supérieur et avoir reçu un complément de formation immobilière spécifique, sanctionnée par un diplôme, et avoir acquis une expérience professionnelle continue de deux années minimum ;

– soit avoir acquis une expérience professionnelle au cours de sept années continues de pratique des disciplines immobilières, dont au moins quatre dans l’activité d’expertise en évaluation immobilière auprès d’un expert en évaluation immobilière ou d’une société d’expertise immobilière ;

L’expert doit également actualiser en permanence ses connaissances dans les domaines techniques, économiques, juridiques, fiscaux et comptables, de façon à maintenir sa compétence et à garantir aux utilisateurs la qualité des travaux pour lesquels il est commis.

A cet effet, il suit une formation permanente adaptée à sa profession d’au minimum 20 heures par an.

Quel sera le contenu de cette formation ?

L’initiation à l’expertise en évaluation immobilière est une formation que nous pratiquons régulièrement. Elle permet aux participants de mieux comprendre ce qu’est un expert en évaluation, la déontologie professionnelle, les différentes spécialités qui existent dans notre métier. Elle détaille le travail de l’expert, les différents types de donneur d’ordre, la définition des valeurs et leurs facteurs, les documents nécessaires à une expertise… Elle traite aussi de la visite virtuelle d’un bien à expertiser, et bien de évidemment la rédaction d’un rapport dans le respect des normes professionnelles. Enfin, chaque participant apprend comment valoriser son expertise.

Comment va-t-elle se dérouler ?

Ces formations se déroulent habituellement en deux sessions de trois jours dans nos locaux, à Paris. Mais dans le cadre de l’accord avec le président du réseau l’Adresse, nous avons adapté un calendrier qui débute au moment de l’assemblée générale du réseau, début octobre, et prévoit des sessions complémentaires dans nos locaux parisiens les semaines suivantes et sur le début de 2019.

Donnera-t-elle lieu à un suivi ? Si oui, sous quelle forme ?

La formation continue constitue pour nous un axe majeur, et nous avons développé depuis des années le « campus de l’expertise immobilière » ou sont délivrées de nombreuses formations techniques et de perfectionnement. Pour les candidats qui seront éligibles et qui souhaiteront intégrer la Chambre des Experts Immobiliers de France FNAIM, c’est une véritable formation continue que nous offrons à nos adhérents. De nombreux supports et modules existent au sein de notre Chambre, dans un panel de spécialités nécessaires à la bonne pratique du métier. De plus, dès son admission, l’adhérent disposera d’un numéro d’agrément et pourra exercer sous le statut d’expert stagiaire. Le temps de se lancer dans son nouveau métier, il sera sécurisé dans ses rédactions par un tuteur.

Finalement, en tant que président de la Chambre des Experts, que pensez-vous de cette initiative ?

C’est une bonne initiative, qui peut permettre aux inscrits de découvrir ou parfaire les méthodes d’évaluation dans leurs activités. Ceux qui voudront aller plus loin pourront aussi mesurer l’engagement dans un nouveau métier. La profession d’expert en évaluation immobilière est en pleine évolution, tant au niveau national qu’international. Les enjeux sont de plus en plus importants, et la responsabilité civile professionnelle prend toute sa dimension lorsqu’un de nos confrères experts appose sa signature en bas d’un rapport.

ladresse