CA Y EST ! VOUS VENEZ DE TROUVER LA VILLA DE VOS RÊVES, L’APPARTEMENT AVEC TERRASSE QUE VOUS N’OSIEZ PLUS ESPÉRER… CETTE EXCELLENTE NOUVELLE S’ACCOMPAGNE POURTANT D’UNE SACRÉE FORMALITÉ, AUX ALLURES PARFOIS DE PARCOURS DU COMBATTANT : IL VA FALLOIR DÉMÉNAGER ! PRÉPARER LES CARTONS OU CHOISIR LE PROFESSIONNEL QUI S’EN CHARGERA, ANTICIPER L’ARRIVÉE DANS LE NOUVEAU LOGEMENT, S’ACQUITTER DES OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES… IL Y AURAIT PRESQUE DE QUOI SE DÉCOURAGER ! PRESQUE SEULEMENT, CAR UN MINIMUM D’ORGANISATION ET QUELQUES ASTUCES METTRONT LA MISSION À LA PORTÉE DE TOUS. D’AUTANT QUE VOUS POUVEZ DÉSORMAIS COMPTER SUR UN ALLIÉ PRÉCIEUX : INTERNET.

 

Quelques courriers obligatoires

Si vous étiez locataire du logement que vous quittez, la première formalité consistait à résilier votre bail, par lettre recommandée avec AR, au plus tard trois mois jour pour jour avant la date prévue pour le déménagement. Certaines circonstances (licenciement, mutation professionnelle, nécessité sanitaire pour les personnes de plus de 60 ans…) peuvent ramener ce préavis à un mois.

Si vous étiez copropriétaire et vendez votre lot, pensez à en informer votre syndic et à lui demander un arrêté de compte de charges.

Le changement de votre assurance multirisques habitation vous imposera également encore le recours au courrier, ne serait-ce que pour envoyer à votre compagnie l’original du contrat dûment paraphé. Vous pouvez demander à votre assureur de transférer simplement votre contrat sur le nouveau domicile, en lui signalant les modifications résultant du déménagement (nombre de pièces, mobilier, situation géographique…) qui pourront avoir une incidence sur la garantie et/ou sur le montant de la prime. Vous pouvez aussi annuler votre ancien contrat et en souscrire un nouveau.

Toujours au chapitre des assurances, n’oubliez pas non plus celle de votre (vos) véhicule(s). Là encore, un changement de zone géographique ou d’utilisation, la présence d’un garage ou d’un parking sécurisé peuvent entraîner une modification de la prime. Si le risque couvert change en raison du déménagement, vous êtes en droit de résilier votre assurance en cours de contrat.

Déménager en ligne

Pour le reste, Internet a grandement simplifié les formalités administratives liées à tout déménagement. Le décret 2005-469 du 16 mai 2005, relatif au service public du changement d’adresse, a d’ailleurs officialisé cette simplification.

Pour achever de vous en convaincre, si vous résidez et déménagez en France, connectez-vous à l’adresse suivante : https://mdel.mon.service-public.fr/je-change-de-coordonnees.html

En quelques clics et une quinzaine de minutes, vous pourrez y informer les principaux organismes publics et privés (allocations familiales, assurances chômage ou maladie, caisses de retraite, Poste, impôts, Pôle emploi, fournisseurs d’énergie, service d’immatriculation

des véhicules…) de votre identité, de vos ancienne et nouvelle adresses, ainsi que de l’identité des personnes qui déménagent avec vous. Pour chaque personne, vous choisirez ensuite les organismes à informer du changement d’adresse et compléterez la déclaration par les informations requises. Gratuit, ce service peut être utilisé entre deux mois avant et deux mois après le déménagement. Il s’étend progressivement à d’autres organismes. Le délai moyen de prise en compte de votre démarche est de 5 jours ouvrés. Sans retour au-delà de ce délai, mieux vaut quand même vous adresser directement aux organismes concernés par votre demande.

Eau, téléphones fixe et mobile, accès Internet…les opérateurs qui ne sont pas (encore) présents sur ce site de changement de coordonnées vous permettront par ailleurs de résilier vos abonnements, souscrire de nouveaux contrats et/ou changer d’adresse en ligne, sur leurs propres sites. N’oubliez pas non plus de contacter votre agence bancaire, afin de lui signaler votre changement de domicile et étudier, le cas échéant, les modifications que peut entraîner votre déménagement. Enfin, si vous habitez ou déménagez en ville, vous pouvez également réserver, toujours en ligne via le site de la (des) mairie(s) concernée(s), les places de parking devant vos ancien et nouveau logements.

Pensez-y aussi

Pour déménager l’esprit libre, mieux vaut poser un ou deux jours de congés. Mais peut-être sont-ils prévus par la convention collective à laquelle vous êtes rattaché ? Et, tant qu’à faire, vérifiez également que vous n’avez pas droit à une prime ! Si vous avez des enfants, vous devez assurer la continuité de leur éducation : il faudra donc procéder le cas échéant au changement de crèche, d’école, de collège ou de lycée, réorganiser leur garde éventuelle en dehors du temps scolaire. Si vous êtes séparé(e), prévenez l’autre parent et adaptez, si besoin, le droit de visite et d’hébergement. Tout changement d’adresse donne droit au remplacement gratuit du passeport. La modification est facultative sur la Carte nationale d’identité. Selon les cas, ces demandes doivent être adressées à la mairie, sous-préfecture ou préfecture dont dépend votre nouveau domicile. Dans tous les cas, et même si vous ne changez pas de commune de résidence, n’oubliez pas de vous rapprocher de la mairie pour vous faire inscrire sur les listes électorales.

Professionnel ou amical ?

Passer par un déménageur professionnel ou pas est le plus souvent avant tout une affaire de budget. Si vous optez pour la première solution, commencez par demander des devis qui vous permettront de comparer les offres. Vérifiez aussi que l’entreprise que vous avez retenue est bien inscrite au registre des transporteurs. Les garanties contre les risques de vol, de détérioration du mobilier ou de retard dans le déménagement en dépendent. Tous les professionnels proposent différentes formules, du simple camion avec chauffeur à la prise en mains de A à Z, en passant par l’emballage et/ou le déballage des seules pièces fragiles. A vous de choisir celle qui convient le mieux à vos besoins et moyens.

Si vous préférez solliciter des amis, faites en sorte qu’ils le restent ! Prévoyez donc de quoi les alimenter et les désaltérer à volonté, en vous souvenant que les efforts, ça creuse… Pour le reste, récupérez des cartons chez les commerçants du quartier quelques semaines avant le jour J. Une fois remplis, identifiez-les pour pouvoir les déposer directement dans leur pièce de destination. Au même moment, comparez les tarifs de location de véhicules utilitaires si vous devez y avoir recours. Le jour venu, faites- vous prêter un diable ou, à défaut, munissez-vous de vieilles couvertures pour déplacer les objets lourds comme l’antique armoire normande, le réfrigérateur ou la machine à laver. Si vous démontez des meubles, emballez soigneusement les vis et autres petites pièces. Un emballage par meuble et un étiquetage soigneux vous éviteront quelques crises de nerfs inutiles ! Isolez également un petit sac, dans lequel vous garderez papiers d’identité, clés, trousse de premiers secours et téléphone portable.

Enfin, n’oubliez ni les cordes qui vous permettront d’arrimer solidement votre cargaison ni, surtout, les provisions de bonne humeur !