Garder un bien immobilier en bon état implique des coûts d’entretien et de réfection. La copropriété n’échappe pas à la règle d’autant plus qu’il faut aussi payer l’entretien des parties communes. Pour éviter les mauvaises surprises, prévoyez 1% du prix de la maison pour l’entretien annuel. La facture peut s’élever jusqu’à 2% pour le cas des maisons en bord de mer ou en montagne.

 

Vous serez amenés à faire appel à différents prestataires pour réaliser vos travaux. D’après les associations de défense, ces travaux sont toujours surfacturés, de l’ordre de 25 à 50%. Au moment d’acquérir un logement dans un immeuble, demandez également tous les décomptes des charges de l’immeuble afin de ne pas avoir à prendre en charge les impayés des autres. Ces derniers devraient normalement figurer dans la fiche synthétique du bien, annexée à toute promesse de vente établie au milieu de l’année 2015.

 

Les dépenses pour le syndic devraient aussi baisser suite aux nouvelles dispositions prévues par la loi Alur, mais il faudra toujours prendre garde aux éventuels abus.  

 

 Source et photo crédit