Eviter les acomptes sur les dividendes ou revenus des livrets d’épargne

Depuis le 1er Janvier 2013, le système d’impôt est devenu plus complexe. L’ancien impôt sur le revenu a été remplacé par un barème progressif des impôts sur le revenu mobiliers, ainsi que les dividendes ou les revenus de livret bancaire.

 

Un règlement en deux temps

L’impôt est désormais réglé en deux temps. En premier lieu : un prélèvement obligatoire sur les revenus fixes avec un taux de 24 %. Par la suite, certains dividendes inexorables sont imposables à la contribution avec un index évolutif et un prélèvement égal à 15,5 %. Par ailleurs, les allocations sont soumises à une redevance à la source d’un taux de 21 %. Elles seront tributaires d’un abattement de 40 % sur l’impôt sur le revenu à l’index progressif. Mais en général, les dividendes affichent un taux de 15,5 % aux charges sociales.

 

Demande de dispense d’impôt

Il est possible de faire une demande de dispense pour les célibataires, divorcés et veufs qui ont un revenu fiscal inférieur à un montant défini. Cependant, cette demande doit être faite sous la responsabilité du contribuable, avec un intermédiaire financier. 

Source

Photo