Avec le retour des beaux jours, reviennent les envies de grillades. Mais quelles sont les dernières tendances en matière de barbecue ? Les règlementations, règles d’hygiène ou de prudence à respecter ? Et comment profiter de la saveur incomparable des brochettes lorsque l’on habite en ville ? En suivant les conseils éclairés de Jean-François Dupont, président de la Fédération française de cuisine en extérieur (FFCE).

Les tendances

Les grosses tendances du moment concernent tout ce qui est lié au fumage. De nouvelles catégories de barbecues, liées à la culture américaine, font leur apparition sur le marché. Ces appareils permettent une cuisson très longue, à basse température comme par exemple pour une de nos recettes traditionnelles françaises, l’agneau de sept heures. Les appareils électriques sont également désormais très performants et permettent de profiter de la cuisine en extérieur dans un environnement urbain.

Depuis quelques années, le barbecue est devenu un véritable outil de gastronomie, et pas uniquement un élément de loisirs extérieurs. Aujourd’hui, nous disposons à la fois des ingrédients et des technologies pour réaliser des recettes élaborées. Faciles à allumer et à nettoyer, les barbecues à gaz permettent par exemple de maîtriser facilement l’intensité de cuisson.

D’autre part, qu’ils soient électriques, à gaz ou à charbon, pratiquement tous les barbecues sont désormais équipés d’un couvercle, qui permet de conserver une température constante, d’éviter les départs de flamme, de pratiquer la cuisson indirecte, proche de celle d’un four …

bbq

Les règles générales

La première règle, c’est de ne jamais faire un barbecue à l’intérieur. Quel que soit son type, il produit en effet des émanations, des fumées de cuisson, qui doivent être évacuées au grand air. Si vous avez prévu des grillades et qu’il se met à pleuvoir, soit vous acceptez de vous mouiller, soit vous laissez tomber. Mais ne faites en aucun cas votre barbecue dans le garage !

Pour le reste, le barbecue ne déroge pas aux règles de l’alimentation classique, notamment en matière d’hygiène. On ne peut pas laisser les aliments en plein soleil, il faut donc les sortir du réfrigérateur au dernier moment. Les produits frais, variés, dont l’origine est connue sont à privilégier.

Pour ce qui est de la sécurité, comme pour toute source de chaleur, mieux vaut éviter de placer le barbecue près d’objets inflammables : brise-vue en bois, pergola… Il peut également être judicieux de disposer d’un jet d’eau ou d’un extincteur à proximité. Ce ne sont finalement que des règles de bon sens.

Enfin, dans quelques régions, comme la Provence, les barbecues sont purement et simplement interdits à certaines périodes. Il est donc fondamental de respecter les règlementations et de ne pas faire prévoir de grillades un jour de grand vent si l’on habite près d’une forêt méditerranéenne !  

A Paris et en copropriété

A Paris, il est interdit d’allumer des feux. En revanche l’usage des barbecues électriques est toléré sur les balcons et sur les terrasses. Avant d’acheter les brochettes, il faut malgré tout vérifier qu’aucune  interdiction spécifique ne figure dans le règlement de copropriété ou même au niveau de l’arrondissement.

Au-delà du simple aspect réglementaire, c’est aussi une affaire de relations de bon voisinage. Ne pas faire griller des sardines sans se soucier d’une éventuelle promiscuité ou de l’orientation du vent, c’est juste une question de savoir-vivre, et ce n’est pas spécifique au barbecue.

 

Pour tous les goûts…

Arrivé en droite ligne du Far-West et des cow-boys, longtemps associé à la viande et aux menus hyper-protéinés, le barbecue s’achète depuis plusieurs années une bonne conduite diététique ! Dans les multiples livres qui lui sont consacrés, de nombreuses recettes de grillades de poisson ou de fruits de mer cohabitent désormais avec des plats carrément végétariens.

Et même s’il laisse encore la part belle aux porc, poulet, bœuf, taureau, agneau et burger, le désormais traditionnel championnat de France de barbecue, organisé tous les ans aux Stes-Marie de la mer par la FFCE, comporte aujourd’hui des catégories poisson, légumes et, depuis l’an dernier, dessert.

grill-1459888_1280

photo